"Didactique et engagé, ce documentaire tourné dans un camp de réfugié·es dénonce une politique migratoire inhumaine et cynique."

Le Courrier

01_Samos_Camp.jpg

 COMMENT LE PROJET A COMMENCÉ ? 

En Juin 2019, quand nous avons décidé d'aller faire du volontariat avec les réfugiés d'Europe, nous avons commencé à nous renseigner sur la crise. Nous connaissions très peu de choses à propos de ce qui se déroulait sur le terrain et étions surpris de découvrir à quel point il était compliqué de trouver des informations fiables, à jour et facile d'accès.


Car cette situation n'est tout simplement pas dans les médias.


Alors nous avons décidé de faire un documentaire qui montre la complexité de la situation pour permettre au monde de savoir ce qui se passe en ce moment sur nos territoires, en Europe.

Une fois à Samos, nous avons interviewé autant de personnes que nous le pouvions: migrants, bénévoles et locaux. À travers leurs nombreux regards, notre but était de peindre le tableau d'ensemble.

In Samos – The Faces of Our Border, vous entendrez leurs histoires, leurs pensées, leurs opinions et leur expertise en la matière.

02_Samos_RefugeesArriving.jpg

Shams ABOU EL ENEIN – Réalisateur

Ce n'était pas mon idée d'aller faire du volontariat, c'était une première pour moi. J'ai fait des recherches sur internet et n'ai pas trouvé beaucoup d'informations. Mais une fois sur place, j'ai réalisé que je n'avais absolument aucune idée de ce qui se déroulait aux frontières Européennes et que j'étais prétentieux en pensant savoir ce qu'étaient l'immigration et les migrants. Ceci est le film que j'aurais souhaité avoir vu avant d'aller sur le terrain.

05_Samos_HotspotsGrecs.jpg

LES HOTSPOTS GRECS

Le sujet du film

Le "hotspot", le centre de premier accueil sur l'île grecque de Samos, est localisé à côté de Vathy, une ville de 7000 habitants.

Le camp officiel a été construit pour 700 personnes. À cause des lentes procédures de demande d'asile et des arrivées régulières, au moment du tournage, 4000 personnes y survivaient dans des conditions inhumaines.

Ces centres, sont les points d'entrées vers l'Europe, la première étape de la procédure officielle de demande d'asile. 

L'ÉQUIPE DU FILM

Réalisateur et producteur Suisse qui a porté le film. 

Shams a commencé à faire des courts-métrages pour un concours de réalisation mensuel local à l'âge de 12 ans. Il s'est formé à la Geneva S.A.E Institute et à la Vancouver Film School. Son court métrage EMERENTIA a été sélectionné pour le Bloody Cuts Horror Film Contest 2013. Il a également réalisé MECHANICS OF LIFE en 2014 et SÉMÉDÉE en 2019 sélectionné au VIP fest.

Il travaille maintenant pour BuzzBrothers Sàrl où il réalise des spots publicitaires pour des marques internationales comme HONDA, NESTLE, JTI, etc...

En Juin 2019, il a tourné SAMOS - THE FACES OF OUR BORDER, un documentaire long métrage, son dernier projet personnel en date.

MANON GAY-CROSIER

Manon est une étudiante Suisse de médecine. Elle aide Shams tout au long de ce projet. Même si elle travaille généralement dans l'ombre, son inspiration, son aide pour trouver des interviewés, son travail patient pour sélectionner des festivals de films et bien plus encore ont été d'une valeur incommensurable pour ce projet.

Mathilde Heu est une illustratrice Suisse vivant maintenant à Londres, qui a réalisé certaines illustrations du film. 

YOANN MONET

Yoann Monet est un motion designer Suisse, qui a réalisé certaines illustrations du film.

ÉLODIE ARMENGAUD

Élodie Armengaud est une peintre et artiste Française, qui a réalisé certaines illustrations du film.

Fabienne Moret est une illustratrice Suisse, qui a réalisé certaines illustrations du film.

Benoit Ravanel est un ingénieur du son français, qui a mixé la bande-son du film.

...ET ENCORE BIEN D'AUTRES PERSONNES QUI ONT AIDÉ À DONNER VIE À CE PROJET. MERCI.

Merci à tous les  gens formidables qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour permettre à ce projet de prendre vie. Vous êtes tous incroyables.

10_Samos_ArghawanFarsi_RefugeeLawClinicBerlin.jpg